J'AIME RADIO-CANADA
I LOVE CBC
search_left
HUBERT T. LACROIX AGIT-IL DE FAÇON PROACTIVE ?
Vign_HTL_Glover

Nombreux sont ceux qui reprochent au président de la Société Radio-Canada, Hubert T. Lacroix, de ne pas avoir demandé plus d’argent au gouvernement fédéral au cours des dernières années. D’autres le défendent, en disant que ses demandes seraient de toute façon restées lettre morte, le gouvernement Harper n’ayant aucune intention d’allonger un sou de plus pour le diffuseur public…

La ministre du Patrimoine canadien, Shelly Glover, a bien illustré aujourd’hui pour quelle raison Hubert T. Lacroix aurait dû agir de façon plus proactive en demandant un meilleur financement pour le diffuseur public.

Au député libéral Stéphane Dion, qui la questionnait sur l’augmentation des revenus commerciaux de la SRC devant la réduction de son financement public, madame Glover répondit que lors des compressions de 2012, Radio-Canada avait dit avoir assez d’argent pour réaliser sa stratégie. La ministre a donc utilisé les propos serviles d’Hubert T. Lacroix pour justifier le retrait de 115 millions $ du budget de la SRC en trois ans. À l’époque, en février 2012, nous avions nous-mêmes été surpris d’entendre le Hubert T. Lacroix renoncer à défendre son institution en disant, devant la Chambre de commerce du Montréal Métropolitain, que Radio-Canada allait faire sa part dans le Plan d’action pour la réduction du déficit (PARD). Pour un PDG de société d’État, cela manquait résolument de courage, c’est le moins qu’on puisse dire…

Depuis, le CRTC a aboli le Fonds pour l’amélioration de la programmation locale (FAPL) qui rapportait plus de 40 millions $ par année à la SRC. CBC a perdu les droits de diffusion du hockey de la LNH, ce qui se traduit par un manque à gagner important au niveau publicitaire. Enfin, les activités de Radio-Canada sur Internet et en mobilité se sont accentuées, ce qui nécessite des investissements importants que Radio-Canada a entrepris de financer par des compressions de personnel (plus de 1000 postes en 2014 seulement).

Avec le recul, force est d’admettre que la stratégie d’Hubert T. Lacroix manquait de vision et surtout… de prévision. En voulant plaire au gouvernement, le PDG de Radio-Canada a servi sa carrière et assuré le renouvellement de son mandat (octobre 2012). Il a toutefois mis de côté la prudence élémentaire dont il devait faire preuve comme gestionnaire afin de préserver le phare qu’est Radio-Canada pour la culture et la démocratie canadienne. 

CRI DU COEUR DE CHARLES TISSEYRE - MERCI !!!
 
LETTRE OUVERTE DE NICOLAS BÉDARD À HUBERT LACROIX
Vign_Nicolas_Bedard

 

Monsieur Lacroix,


Comme vous le savez, plus de 25 000 personnes sont descendues dans la rue dimanche dernier afin de manifester leur attachement à leur diffuseur public. Les gens se sont déplacés en masse pour dénoncer les nombreuses compressions imposées à la Société Radio-Canada.

Je suis dégoûté par la récupération que vous tentez de faire de cet événement historique. Vous dites sur toutes les tribunes vous réjouir de voir à quel point la population tient à garder un diffuseur public fort.

 

Vraiment?

 

Puisque vous n’étiez pas présent à la manifestation ce dimanche, permettez-moi de porter à votre attention un élément qui semble vous échapper : le 16 novembre, la population s’est clairement prononcée contre votre plan de restructuration de Radio-Canada.

 

Nous refusons le démantèlement du diffuseur public. Nous voulons garder nos infrastructures et les services que les travailleurs de la SRC offrent à la population. La Société Radio-Canada appartient à la population canadienne et vous la dirigez en son nom. Merci d’en prendre note.

 

Nicolas Bédard 

MANIFESTATION EN RÉGIONS
Moncton
vign3_Mct_2
Moncton
vign3_Mct_1
Moncton
vign3_Mct
Québec
vign3_Qc
Saguenay
vign3_Sag_1
Saguenay
vign3_Sag_3

vign3_Sag_2
Trois-Rivières
vign3_TR_1
Sherbrooke
vign3_Shb
Rimouski
vign3_Rim
MANIFESTATION DU 16 NOVEMBRE EN ACCÉLÉRÉ
Pierre Nantel (NPD) aux communes vs Shelly Glover (PC)
MANIFESTATION À MONTRÉAL

vign3_Bobinette

vign3_Dame_Plume

vign3_Denise_Filiatrault

vign3_Dominique_Poirier

vign3_Enfants

vign3_Enquete

vign3_GND_et_Bazzo

vign3_Manif_224

vign3_Robert_Houle

vign3_Stephane_Archambault
MANIFESTATION À MONTRÉAL
Nicolas Bédard
vign3_Nicolas_Bedard

vign3_Mireille_Deyglun_et_Jean-Francois_Lepine_1

vign3_Manif_215

vign3_Manif_216

vign3_Manif_210

vign3_Manif_174

vign3_Manif_170

vign3_Manif_133

vign3_Manif_73

vign3_Manif_75
MANIFESTATION À MONTRÉAL

vign3_Manif_214

vign3_Arretez_de_nous_raconter_des_histoires

vign3_Francine_Grimaldi

vign3_Jean-Francois_Lisee_3

vign3_Jean-Rene_Dufort

vign3_Jivanka_TVA

vign3_Manif_2

vign3_Manif_66

vign3_Manif_83

vign3_Manif_136
MANIFESTATION À MATANE

vign3_Matane_1

vign3_Matane_2

vign3_Matane_3

vign3_Matane_4

vign3_Matane_5

vign3_Matane_6

vign3_Matane_7

vign3_Matane_8

vign3_Matane_9
MANIFESTATION CONTRE LE DÉMANTÈLEMENT DE RADIO-CANADA/CBC
Vign_Nous_refusons
Jamais dans l'histoire du Québec, ni du Canada, nous avons vu une manifestation d'une telle envergure tenue à la défense de Radio-Canada/CBC. En contrepartie, jamais les craintes de perdre le diffuseur public n'ont été partagées par autant de citoyennes et de citoyens. 

Sentant l'urgence d'agir, plus de 25,000 personnes, partout à travers le Québec et à Moncton, ont répondu à l'appel d'un citoyen et ont tenu des rassemblements populaires contre le démantèlement et pour le maintien des services de la SRC.

Nicolas Bédard, celui qui a eu l'idée d'organiser le rassemblement, a fermé la marche à Montréal en lançant un appel à tous: «Cette manifestation historique ne doit pas rester lettre morte. Certes, nous nous sommes fait entendre. Nous tenons à notre diffuseur public ! Mais notre implication doit se poursuivre. D'autres actions sont prévues. Et surtout, il y aura des élections en 2015 et le diffuseur public doit être un enjeu de ce scrutin.» 

Tous amis de Radio-Canada et J'aime Radio-Canada, les deux principales campagnes pour la sauvegarde de Radio-Canada, ont répondu à l'appel citoyen de Nicolas Bédard en appuyant son initiative. 

Les porte-parole politiques des campagnes ont applaudi l'initiative citoyenne d'une seule voix en soulignant que la Maison de Radio-Canada est la maison de toute la population et le phare culturel pour les francophones partout au au pays. La SRC a besoin d'un financement accru, stable et prévisible pour réaliser son mandat. Mais avant tout, la SRC a besoin d'un nouveau gouvernement à Ottawa, un gouvernement qui croit à la mission unique de notre diffuseur public. 

Des rassemblements pour Radio-Canada se tenaient simultanément à Montréal, Moncton, Québec, Gaspé, Matane, Rimouski, Saguenay, Sept-îles, Sherbrooke et Trois-Rivières.
 
Manifestations contre le démantèlement de Radio-Canada – dimanche
Vign_JSRC_sourire

MONTRÉAL

 

Les citoyens qui souhaitent participer à la marche sont attendus entre 11 h 30 et midi, dimanche prochain, au Square Victoria.

 

Du matériel aux couleurs de J’aime Radio-Canada sera distribué du côté ouest du parc, à la hauteur de la bouche de métro (Square-Victoria-OACI).

 

Afin de préserver le caractère citoyen de la marche, il a été convenu que les places à l’avant du cortège seraient réservées aux couleurs des campagnes J’aime Radio-Canada et Tous amis de Radio-Canada sans identification syndicale, aux citoyens et aux dignitaires. Les manifestants identifiés aux couleurs d’une organisation prendront place dans la manifestation derrière le premier contingent.

 

EN RÉGIONS

 

La marche de Montréal trouvera écho dans 8 autres villes. Les rassemblements régionaux ont tous lieu devant les stations de Radio-Canada à midi, sauf à Moncton où le rendez-vous a été fixé à 13 h, heure locale.

 

Voici les adresses où vous rendre si vous êtes en région :

 

Gaspé
129, rue Jacques-Cartier

 

Matane

303, rue Saint-Jérôme

Moncton

250, avenue Université

Québec

888, rue Saint-Jean

Rimouski

185, boul. René-Lepage

Saguenay

500, rue des Saguenéens

Sherbrooke

1335, rue King Ouest

 

Sept-Îles

350, rue Smith, bureau 30

 (coin Giasson et Smith)

 

Trois-Rivières

225 rue des Forges


"J'AIME RADIO-CANADA" VOUS INVITE À MANIFESTER
Vign_Tour_MRC

Guy A. Lepage et Dany Turcotte ont confirmé hier, à l’ouverture de Tout le monde en parle, qu’ils seraient présents à la grande marche de dimanche prochain contre le démantèlement de Radio-Canada. Lancée par un citoyen, cette manifestation est appuyée par les deux principales campagnes pour la sauvegarde de Radio-Canada : « J’aime Radio-Canada » et « Tous amis de Radio-Canada ». 

« J’ai pensé qu’une marche citoyenne pourrait donner la chance à des milliers de gens comme moi d’exprimer leur désaccord sur le démantèlement du diffuseur public. J’ai donc créé une page Facebook pour une marche pour Radio-Canada. L’enthousiasme a été  instantané », a expliqué Nicolas Bédard, l’instigateur de la page.

 La grogne populaire se fait de plus en plus entendre depuis les annonces de la vente de la Maison Radio-Canada, la fermeture des studios et, plus récemment, la fermeture du plus grand costumier en Amérique du Nord.

 À  Montréal, le rassemblement aura lieu le dimanche 16 novembre 2014 à midi au Square Victoria. La manifestation se dirigera ensuite vers la tour de Radio-Canada via la rue Ste-Catherine et le boulevard René-Levesque. 

 

Dans les autres régions, des rassemblements sont prévus devant tous les établissements de la Société Radio-Canada au Québec et à Moncton.   

Vous pouvez confirmer votre présence sur la page Facebook « Manifestation pour la survie de Radio-Canada »

ou au 514-521-8965. 

 
Vign_HTL_et_Harper_detruisant_la_MRC
 
 
Vign_Star_Buck
 
Vign_Vin_menage_a_3
Cri du coeur de Dave : la fermeture du costumier de Radio-Canada
Fermeture du Costumier à Radio-Canada
392 postes disparaissent à Radio-Canada, de même que le département des costumes. La fermeture du costumier de Radio-Canada, le plus imposant en Amérique du Nord, est le prélude au démantèlement complet de la production à Radio-Canada. 11 des 12 studios disparaîtront au cours des prochaines années... mais on continuera de diffuser des émissions, alors d'où viendront les costumes? Il faudra les louer... Faites une visite du costumier de Radio-Canada et de son patrimoine avec une employée qui a appris, le 30 octobre dernier, qu'elle perdait son emploi. 
POUR L'AMOUR DE LA CULTURE,
Vign_Tapis_rouge

En 2015,

débarrassons-nous de Stephen Harper

et de son homme de main Hubert Lacroix

 

Chères concitoyennes, chers concitoyens,

 

Cela fera bientôt neuf ans que Stephen Harper est premier ministre du Canada. Il n’a jamais caché son ignorance et son mépris, voire sa haine, des arts et de la culture.

En presque neuf ans de son pouvoir, des compressions massives ont déferlé vague après vague sur Radio-Canada. C’est pire encore depuis qu’il a obtenu une majorité parlementaire en 2011.

Pour parvenir à ses fins, il a noyauté la haute direction et le conseil d’administration de notre diffuseur public. Ses subordonnés, le PDG Hubert Lacroix en tête, agissent en liquidateurs des artistes, des artisans, des infrastructures et des équipements.

Nous sommes ici aujourd’hui pour vous dire que nous tenons bon malgré tout, que la bataille pour la sauvegarde de Radio-Canada continue, que nous comptons sur vous.

En 2015, nous avons rendez-vous avec l’histoire pour nous débarrasser de Stephen Harper, fossoyeur en chef de Radio-Canada, et de ses larbins.

Nous vous invitons à préparer ce rendez-vous et à passer le mot, à votre manière.

De tout coeur, merci!

 

Les membres du Syndicat des technicien(ne)s et artisan(e)s du réseau français         (STARF, SCFP 5757)

et du Syndicat des employé(e)s de bureau et professionnel(le)s (SCFP 675) employés de la Société Radio-Canada
RADIO-CONSERVATEUR !? - 14 octobre 2014
Vign_Sonja_Chong

Une autre nomination conservatrice au Conseil d’administration de la Société Radio-Canada

Le gouvernement du Canada a annoncé que Sonja Chong agira à titre de membre du Conseil d’administration de Radio-Canada pour un mandat de cinq ans à partir du 9 octobre 2014 en remplacement de Peter D. Charbonneau.

Tout comme les autres membres du Conseil d’administration de CBC/Radio-Canada, Mme Chong ne se cache pas d’avoir fait des dons au Parti conservateur du Canada.

Ainsi, sur les douze membres du Conseil d’administration nommé par le Parti conservateur,  il y en a au moins dix* qui ont fait des dons au parti conservateur dans les dernières années !

Le Conseil d’administration de Radio-Canada a pour mandat de gérer les activités de la Société de radiodiffusion publique qui doit offrir une très large programmation  qui renseigne, éclaire et divertit.  La Loi sur la radiodiffusion de 1991 stipule que, à l’article 3. (1) m) (i), la programmation de la Société devrait à la fois  « être principalement et typiquement canadienne; » et « refléter la globalité canadienne et rendre des comptes de la diversité régionale du pays, ».

Les dirigeants de CBC/Radio-Canada sont censés être distincts du gouvernement en place et être autonomes vis-à-vis des décisions prises par ce dernier. Toutefois, lorsque l’on sait que dix des douze membres du Conseil d’administration sont sur la liste des donateurs du Parti conservateur du Canada, il y a lieu de s’interroger  et de poser des questions à nos élus.

 

 

Sources : Friends.ca
Les compressions à Radio-Canada dénoncées - 29 septembre 2014
Vign_Paul_Moist_29092014

Le président du SCFP, Paul Moist, a dénoncé les coupes massives dans la fonction publique et à Radio-Canada/CBC lors de sa participation aux consultations prébudgétaires 2014 du gouvernement fédéral.

Il a insisté sur le fait que le diffuseur public a supprimé 2000 emplois depuis 2009 et qu’il en abolira au moins 1000 autres au cours des prochaines années.    

Monsieur Moist s’est dit privilégié de représenter les employés de Radio-Canada/CBC au Québec et à Moncton.

Devant le Comité permanent des finances, il a soutenu que la priorité numéro un du gouvernement devrait être la création d’emplois de qualité. Le gouvernement Harper devrait également favoriser l’augmentation des salaires et cesser d’utiliser son pouvoir législatif pour diminuer les droits des travailleurs ou interférer dans la négociation collective. 

J'AIME RADIO-CANADA C'EST :
Vign_JSRCPETIT

J'aime Radio-Canada est une coalition citoyenne et syndicale de défense du diffuseur public et de sa mission démocratique

J'aime Radio-Canada demande au gouvernement un financement public stable, récurrent, pluriannuel et bonifié pour CBC/Radio-Canada, afin de lui permettre d'offrir des émissions originales et une information de qualité tout en lui permettant de remplir son mandat d'éclairer, de divertir et d'informer.

Même si nous aimons CBC/Radio-Canada, nous portons aussi un regard critique sur les décisions et la programmation du diffuseur public. Comme en toutes choses, nous estimons que rien n'est parfait et qu'il y a toujours place à l'amélioration.

CRTC - Consultation sur l'Avenir de la Télé - 15 septembre 2014
Vign_CRTC

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) vient de terminer deux semaines d’audiences sur l’avenir de la télévision au Canada. Dans le contexte des compressions actuelles, on se serait attendu à ce que l’organisme réglementaire se penche sur l’avenir de Radio-Canada/CBC, mais il n’en fut rien. Certains intervenants, comme le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), ont toutefois saisi l’occasion pour rappeler au Conseil qu’il avait une responsabilité en cette matière.

Le CRTC a en effet pour mission de mettre en œuvre la Politique canadienne de radiodiffusion. Celle-ci donne entre autres le mandat à la SRC d’offrir,  partout au Canada, une très large programmation qui renseigne, éclaire et divertit; reflète la globalité canadienne tout en rendant compte de la diversité régionale; contribue à l’expression culturelle et au partage d’une identité nationale, le tout en français et en anglais, de la manière la plus adéquate et efficace possible.

L’atteinte de ces objectifs est compromise par les coupes budgétaires et la réduction draconienne du personnel du diffuseur public. Le secteur des communications du SCFP a donc demandé au CRTC de faire rapport au gouvernement sur la situation budgétaire précaire de Radio-Canada/CBC. Pour le SCFP, il est grandement temps de rappeler à l’ordre le gouvernement : le diffuseur public ne pourra plus apporter la contribution qui est attendue de lui dans la Loi sans être financé adéquatement! Il faut agir : c’est une question d’intérêt public.

Le modèle de financement mixte de la SRC (une combinaison de fonds publics et de revenus publicitaires) est mis à mal par les coupes du gouvernement Harper et la crise des revenus publicitaires à la télévision généraliste.

Pour régler la situation, la direction de Radio-Canada/CBC souhaite que le CRTC l’autorise à fermer ses émetteurs. Le diffuseur public, payé par tous les Canadiens,  n’utiliserait donc plus les ondes publiques pour émettre son signal. Il le vendrait plutôt aux distributeurs par câble et par satellite auxquels il faudrait absolument s’abonner pour avoir accès à la télévision de la SRC... même si une partie de nos impôts finance le service! Dans les faits, la direction de Radio-Canada/CBC ne propose rien de moins que la privatisation du diffuseur public!

Le SCFP s’oppose à cette demande qui serait plus coûteuse pour les citoyens que la simple augmentation des fonds publics consacrés à la société d’État. Radio-Canada coûte 29$ par personne, par année. En comparaison, la moyenne dépensée dans les pays de l’OCDE pour leur diffuseur public est de 82 $. J’aime Radio-Canada croit que nous pouvons nous permettre de dépenser un peu plus, sans nous ruiner, pour conserver un regard indépendant sur notre pays et sur le monde. 
MANIFESTATION DEVANT LE CRTC - 8 septembre 2014

vign3_18

vign3_19

vign3_30

vign3_44

vign3_57

vign3_69

vign3_2

vign3_10

vign3_70

vign3_42
MANIFESTATION
Vign_RADIO-C_2_1_

La coalition J’aime Radio-Canada profitera de l’ouverture des audiences du CRTC sur l’avenir de la télévision, lundi prochain (8 septembre 2014), pour dénoncer le démantèlement de notre diffuseur public. Joignez-vous à notre manifestation, de 8h à 9h, pour dire au gouvernement Harper que c’est assez! Radio-Canada est la pierre angulaire du système de radiodiffusion au pays et doit le rester. 

DATE : lundi 8 septembre 2014 – 8 h

LIEU : Centre de conférences – Portage IV

140 Promenade du Portage (à l'angle de la rue Laval) Gatineau, Québec

MANIFESTATION
Vign_RADIO-C_2_1_

The I love CBC coalition will take advantage of the opening of the CRTC hearings on the future of television, next Monday (September 8th 2014), to denounce the dismantling of our public broadcaster. Join our protest, from 8 am till 9 am, to tell the Harper Government that enough is enough! CBC is the cornerstone of broadcasting in the country and must remain so. 

DATE : Monday September 8th 2014 – 8 am

LOCATION : Centre de conférences – Portage IV

140 Promenade du Portage (corner of Laval street) Gatineau, Quebec

Saviez-vous que...
Vign_Logo_1940_1958

Le premier logo de CBC/Radio-Canada a été réalisé par une étudiante de l'École des beaux-arts de Montréal, Mlle Hortense Binette, gagnante du concours organisé par la Société en 1940. Ce logo sera utilisé jusqu'en 1958.

Vox Pop
La rentrée à Radio-Canada
Fête de la rentrée à Radio-Canada
Vign_Rentree-SRC---aout-2014
Malgré les dernières années très difficiles, plusieurs centaines de travailleurs de Radio-Canada avaient le cœur à la fête pour souligner la rentrée mercredi. 

Les syndicats affiliés au SCFP, le SCFP 675 et le STARF-SCFP 5757, ont organisé une grande fête pour reconnaître le travail exceptionnel des hommes et des femmes responsables de la production et la programmation chez le diffuseur public. 

«Vous êtes Radio-Canada!, a déclaré Lucie Levasseur, présidente du SCFP, à la foule rassemblée. Hubert Lacroix et ses amis du Parti conservateur franchissent à chaque annonce de compression un pas de plus vers la fermeture d’une institution qui a fait l’envie du monde entier.» 

La fête était aussi un moment opportun pour faire connaître davantage la campagne J’aime Radio Canada. J'aime Radio-Canada est une coalition citoyenne et syndicale de défense du diffuseur public et de sa mission démocratique. 

«La SRC est la pierre angulaire de l’expression culturelle des Québécois et des francophones hors Québec. Les conservateurs et la direction ici veulent démanteler cette institution, notre bien collectif, par la privatisation», ont dénoncé les présidents des syndicats Isabelle Doyon du SCFP 675 et Benoît Celestino du STARF 5757. 

«Avec ses décisions, Hubert Lacroix détruit ce qui a pris 75 ans à bâtir », de conclure la présidente du SCFP. Tenez vous debout face à Hubert Lacroix et le Parti conservateur et vous pouvez en être assurés, le SCFP au grand complet se tient debout avec vous!»

 

vign3_banniere

vign3_Bouffe

vign3_Cube_1

vign3_enfant_avec_pancarte

vign3_Lea_Pregent

vign3_logo

vign3_Manif

vign3_On_jase_2

vign3_On_jase_3

vign3_Vox_pop_Isabelle_Doyon
 

vign3_27082014

vign3_27082014_1

vign3_27082014_2

vign3_27082014_3

vign3_27082014_3

vign3_27082014_4
Lucie Levasseur, présidente SCFP-Qc
vign3_27082014_5
Daniel Boyer, président FTQ
vign3_27082014_8

vign3_27082014_9

vign3_27082014_12
POUR MOI, RADIO-CANADA C'EST :

vign3_Hubert_Lacroix

vign3_Alain_Saulnier

vign3_Bernard_Derome

vign3_Mia_Riddez

vign3_Alain_Simard
 
La Société Radio-Canada a été créée, dans les années 30, pour assurer aux Canadiens que les ondes radiophoniques favorisent la libre circulation des idées essentielles en démocratie. Les ondes étant du domaine public, on voulait qu’elles soient utilisées pour maintenir une identité canadienne unique et non seulement à des fins commerciales; 

 
REGARDS SUR RADIO-CANADA
Vign_services-offerts-par-CBC
FINANCEMENT PUBLIC DE CBC/RADIO-CANADA
Vign_financement_public_par_habitant

Pour l'année 2014-2015, le financement de CBC/Radio-Canada équivaut à 29$ par habitant par année, comparativement à la moyenne de 82$ pour les autres pays industrialisés (124$ pour l'Allemagne et 68$ pour la France). Sources : Nordicité

L'ÉVOLUTION DES CRÉDITS PARLEMENTAIRES DE LA SRC 2014
Vign_CREDITS-PARLEMENTAIRES-2014
LOGOS DE CBC/RADIO-CANADA
Logo 1940-1958
vign1_CBC_Logo_1940-1958
Logo 1958-1966
vign1_CBC_Logo_1958-1966
Logo 1966-1974
vign1_CBC_Logo_1966-1974
Logo 1974-1986
vign1_CBC_Logo_1974-1986
Logo 1986-1992
vign1_CBC_Logo_1986-1992
Logo 1992-Aujourd'hui
vign1_CBC_Logo_1992-Present
Suivez-nous sur :
Vign_Facebook_en_coeur
La MRC avant et après
Lieu avant la démolition
vign1_Lieu_avant_la_demolition
Lieu avant la démolition
vign1_Lieu_avant_la_demolition_1
Lieu avant la démolition
vign1_Lieu_avant_la_demolition_5

vign1_Lieu_avant_la_demolition_6

vign1_Lieu_avant_la_demolition_8

vign1_MRC_1969

vign1_MRC_02051964

vign1_MRC_avril_1970

vign1_MRC_1970_2
MRC avril 2014
vign1_MRC_avril_2014
Sources images

Sources des photos :

Archives de la Ville de Montréal C-196-64

Archives de la Ville de Montréal C-196-83

Archives de la Ville de Montréal C-196-160

Archives de la Ville de Montréal C-196-351

Archives de la Ville de Montréal C-196-351

1969 Archives de Radio-Canada img 013

Service des archives de la Ville de Montréal, 2 mai 1964, U-124-5

Archives de Radio-Canada, 19700428_NW

Archives de Radio-Canada, 19700629_S

I. Doyon avril 2014

 
Notre pétition en images
 
Notre pétition en images
 
Notre pétition en images
 
Notre pétition en images
 
Notre pétition en images
 
Notre pétition en images
 
Notre Pétition en images
 
Les artistes aiment la SRC
 
Sources
© 2012
Créer un site avec WebSelf